VERS UNE AUTRE INGÉNIERIE CULTURELLE, UN CHANTIER OUVERT ET PARTAGÉ…

Pourquoi Tertius ?
Si dès la création, en 1991, nous nous sommes appelés Tertius, c’est bien qu’à l’origine de notre démarche, nous considérons notre rôle comme celui d’un élément-tiers, qui propose méthodes et outils en fonction des enjeux et des objectifs formulés, sans se substituer aux acteurs et dans un esprit donc de co-élaboration. C’est pourquoi du reste, nous concevons nos études comme des études-actions, ancrées dans une logique d’accompagnement.

vous avez dit « in-gé-nie-rie culturelle » ?
Ingénierie culturelle : pour nous, il s’agit d’une ingénierie qui travaille les cadres, les modalités, les outils d’une action culturelle publique permettant non seulement l’interaction entre les différents acteurs, mais aussi leur implication, leur co-responsabilisation, y compris les acteurs que sont les habitant(e)s, les citoyens eux-mêmes. Et de favoriser des dynamiques de co-élaboration des projets, des diagnostics de situation ou des processus d’évaluation. LIRE LA SUITE …

Un bureau mobile au service de l'ingénierie culturelle...

TERTIUS s’est doté en 2013 d’un bureau mobile, outil de travail lui permettant de continuer à être au plus près des territoires, des évènements, des équipes : les interviews, les rencontres pouvant s’y dérouler. À titre d’illustration : interventions auprès des équipes, des territoires et des projets sur différents formats de journées (en ateliers, séminaires, entretiens…), le bureau-mobile de TERTIUS permettant cette présence et cette immersion approfondies ainsi qu’une opérationnalité directe.

TERTIUS intervient à la demande des collectivités territoriales, des équipes artistiques, des établissements culturels, des acteurs culturels,ainsi que du ministère de la Culture, D.R.A.C. et directions centrales. Nous mettons en ligne des éléments essentiels : notre cahier de références mentionnant nos chantiers d’études, de formations, de rencontres, de colloques depuis bientôt 30 ans, un premier livret qui regroupe un ensemble d’articles et interviews parus entre 2012 et 2017, un second livret portant sur notre philosophie d’action ‘culture et politique de la Relation’. Il s’agit bien de politique de la Relation, c’est-à-dire analyser, proposer, agir, intervenir, dans, par et avec la Relation. Ce qui met l’accent sur les effets de la Relation par le dialogue, la confrontation, le conflit créateur et la co-élaboration notamment. Chaque acteur de la Relation est ainsi concerné par ce qui est généré.

Ingénierie culturelle