METZ – formation ‘patrimoine culturel et accessibilité’ à destination d’acteurs associatifs agissant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville de l’agglomération de Metz Métropole, à l’initiative de l’association Culture 21 dirigée par Moustapha MEBARKI – TERTIUS intervient à l’ouverture de la formation – mars 2017

de | 19 février 2017

pour contribuer à la formalisation des attentes, des expériences et des réflexions des participants dans le cadre de la thématique et des objectifs de la formation.

Les ateliers seront conduits avec la démarche d’accompagnement et d’analyse de pratiques : cette démarche permet une évaluation partagée des projets et des actions.

Quelle est cette démarche de manière générale ?
• Exprimée en une phrase, l’analyse des pratiques est faite par les acteurs eux-mêmes, avec le groupe comme soutien, de façon à travailler la capacité à la coopération ainsi que les conditions qui la permettent.

• L’ensemble est centré sur des situations concrètes de travail dans le but de transformer l’expérience vécue en objets d’analyse et en production de savoirs développant ainsi l’expertise de chacun.

Cette modalité permet d’élaborer, à partir des problématiques, des projets en cours et leurs difficultés de réalisation, de coproduire de la connaissance, du «modifiable» et des propositions précises et fiables.

Ainsi, chacun(e) se fait « ethnologue » de sa propre pratique en s’ancrant dans celle-ci, en mettant en jeu son expérience et les difficultés rencontrées.

• De plus, nous conduisons ce processus en associant la transmission de cet outil aux participant(e)s.

Quelle est sa fonction ?
<> Une fonction d’accompagnement, de ressources et de co-élaboration de la problématique, d’invention et de résolution de problèmes.

Quelle dynamique ?
<> Le groupe / l’atelier peut avoir aussi à rassembler sa capacité à dégager la personne qui expose la situation concrète, du nœud, de l’impasse dans laquelle elle peut parfois se vivre.
<> Ainsi construit, il incarne le développement de la co-responsabilité et la conscience de l’interdépendance.